Le contexte institutionnel

Depuis sa fondation en 1998, le CEDTOD, en collaboration avec la FSTE et l’ORMVATF, a organisé et participé à une série de colloques et de journées de formation et de sensibilisation. Le symposium sur L’agro-écologie, patrimoine et avenir des oasis se prépare en équipe avec nos partenaires impliqués dans l’agro-écologie oasienne et le développement durable des oasis et ses zones limitrophes.

Ce symposium se tiendra à l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, de l’Année internationale de l’agriculture familiale et de l’Année internationale des sols en lien avec la Réserve de biosphère des oasis du Sud marocain (RBOSM), site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO) et dans le Programme national de développement des oasis, comme forum mondial des institutions spécialisés sur les en les territoires oasiens.

Contexte

L’agro-écologie est actuellement au cœur des débats scientifiques et politiques à l’échelle mondiale. Cette approche a démontré sa capacité de contribuer à la sécurité alimentaire et à la nutrition dans un contexte international d’adaptation au changement climatique et de préservation des écosystèmes, des bonnes pratiques et des savoir-faire de l’humanité.

L’agro-écologie est une pratique des Oasiens qui leur garantit une production supérieure en termes d’écologie et d’économie. Ce premier symposium s’inscrit comme une démarche visant à évaluer les pratiques agricoles ancestrales et actuelles aux niveaux de leurs d’atouts et contraintes ainsi que dans la perspective d’assurer durablement leurs moissons dans le futur.

Dans le contexte agro-écologique, ce symposium propose d’établir un bilan des ressources naturelles oasiennes (l’eau et le sol), l’état de la biodiversité et de la fertilité des sols et de définir des scenarios d’avenir en s’appuyant sur les expériences, le savoir faire local et la recherche scientifique.

Ce premier symposium international de l’agro-écologie oasienne (SIAO) sera organisé dans un contexte international avec une focalisation sur l’intérêt de l’agro-écologie pour le système oasien et sa contribution au développement durable des oasis en tant que barrière contre le désert.

Il a pour but d’apporter des éléments de réponse en matière de démarche et d’approche pour une agriculture durable au niveau des oasis, qui ont été l’objet de la mise en œuvre de diverses actions de développement durant au cours des dernières décennies

L’agro-écologie est une pratique qui permet de combattre la désertification et ses lourdes conséquences écologiques et sociales : l’appauvrissement des sols, l’épuisement des nappes et la perte de la biodiversité. En présentant de nouvelles options, l’agro-écologie ouvre la voie à une agriculture oasienne bien équilibrée et plus respectueuse de l’environnement et des hommes.

L’agro-écologie permet d’assurer une production alimentaire saine, juste et propre tout en apportant des solutions aux problèmes globaux de changement climatique, de désertification, de pauvreté et famine et d’exode rural.

Le SIAO regroupe durant trois jours plus d’une centaine de chercheurs et d’experts, des décideurs et des élus, des ONG et différents acteurs pour discuter de l’approche agro-écologique au niveau des oasis et de sa capacité d’assurer des productions écologiquement et économiquement plus performantes. Il s’agit de réfléchir encore plus sur les pratiques agricoles ancestrales et actuelles, leurs atouts et leurs contraintes

Ce symposium international veut mettre les oasis du Maroc à l’honneur, et plus largement les différentes oasis du monde. Il vise à faire un bilan des connaissances et des expériences pouvant contribuer à une gestion durable de ces systèmes en intégrant leurs spécificités. Il s’intéresse à l’agro-écologie comme patrimoine et avenir des oasis.

Le SIAO propose d’établir un bilan des ressources naturelles oasiennes (l’eau et le sol), l’état de la biodiversité et de la fertilité des sols et de définir des scenarios d’avenir en s’appuyant sur les expériences, le savoir faire local et la recherche scientifique. Il vise à faire des oasis l’exemple de la bonne pratique de l’agro-écologie pour le présent et l’avenir

Objectifs

Favoriser le partage et la communication

L’objectif majeur est de tracer un bilan des connaissances scientifiques orientées sur la complexité et la diversité des systèmes oasiens. Il faut mettre en contact les experts et les participants dans une dynamique d’échanges profitables à la recherche d’éléments de réponse et de solutions multidisciplinaires sur les défis que devront confronter les Oasiens.

L’agro-écologie oasienne peut répondre aux multiples enjeux locaux, nationaux et internationaux. La transition essentielle vers ce modèle global doit être préparée par les décideurs, les acteurs locaux, les investisseurs et les chercheurs afin d’assurer l’avenir des oasis.

Mettre tous les acteurs en contact et créer des passerelles

Il est essentiel de stimuler un partage des expériences agro-écologiques en matière de recherches, de pratiques et de politiques aux différentes échelles et dans divers contextes géographiques et humains , Le rassemblement des professionnels de la recherche et les autres acteurs oasiens devrait favoriser le partage et l’accroissement des connaissances.

Stimuler l’échange des connaissances pour sauvegarder les oasis et leur croissance

Caractéristiques

  • Un symposium centré sur l’agro-écologie oasienne
  • Un symposium présentant tous les angles d’étude des oasis
  • Un symposium présentant des recherches pluridisciplinaires en lien avec l’agro-écologie oasienne
  • Un symposium qui se fait dans trois langues, arabe, française et anglaise, pour stimuler un échange prolifique entre les participants du monde entier